Ce recueil de textes, BOUCHE COUSUE N'A POINT DE VIE, qui s'inspire de faits réels et qui retrace des histories de viol a été publié pour “déchirer le silence qui voile le viol”. Il s'agit de mettre l'accent sur le mutisme dans lequel se réfugient ces victimes. Mutisme qui, comme on le constate de plus en plus, n'est plus seulement dû à la honte qu'elles ressentent après l'agression, mais à l'influence des préjugés de leur entourage et de la société.

Ce livre qui met en scène des profils divers en matière d'âge, sexe, classes sociales..., permettra certainement aux lecteurs de se rendre compte du caractère commun et global de la question du viol, du rejet que subissent ses victimes et des conséquences que peuvent produire l'inadéquation ou l'absence des solutions tant au niveau étatique qu'au niveau familial. Peut-être pourra-t-il enfin susciter une prise de conscience à tous ces niveaux et faire du Cameroun un exemple en Afrique et dans le monde, en matière de suivi des victimes de ce crime qu'est le viol... c'est en tout cas l'espoir de toutes les victimes qui se racontent dans ce livre.

Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn